8 août 2020

Nicolas Sarkozy deviendra le premier ex président de la France à subir un procès pour corruption

Nicolas Sarkozy est en passe de devenir France premier ex-président de subir son procès pour des accusations de corruption dans une affaire où il est accusé d’avoir tenté de soudoyer d’un juge.

L’affaire Nicolas Sarkozy

Depuis qu’il a perdu contre François Hollande du Parti socialiste et qu’il a quitté ses fonctions, Sarkozy a combattu un déluge de corruption et des allégations de financement de campagne, qu’il rejette toutes. En octobre dernier, un tribunal a décidé qu’il devait être jugé pour financement de campagne illicite. Une accusation pour laquelle il encourt une peine d’un an de prison et une amende. Dans ce cas, les procureurs ont déclaré que Sarkozy avait dépensé près de 43 millions d’euros pour son échec de réélection en 2012, presque le double de la limite légale de 22,5 millions d’euros en utilisant de fausses factures. Sarkozy a également été inculpé d’accusations selon lesquelles il aurait accepté des millions d’euros du défunt dictateur libyen Muammar al-Kadhafi pour sa première campagne présidentielle en 2007.

 

Le procès

Sarkozy est accusé d’avoir cherché à obtenir, par l’intermédiaire de son avocat Thierry Herzog, des informations classifiées auprès du juge d’alors Gilbert Azibert en 2014, concernant une autre enquête. Le procès débutera le 5 octobre et durera jusqu’au 22 octobre, a indiqué un tribunal parisien. Ce sera le premier procès de plusieurs enquêtes sur des greffes contre Sarkozy, qui a été président de 2007 à 2012.

Il a déclaré qu’il n’était pas au courant de la fraude commise par des cadres de la société de relations publiques Bygmalion, qui sont parmi les 13 autres poursuivis dans l’affaire.