30 novembre 2021

Mariage ou pacte civils de solidarité : quelle est la meilleure option ?

Chaque société est constituée d’un ensemble d’individus. Ces derniers en ce qui les concerne sont le fruit d’une union entre un homme et une femme. Pour ainsi dire que sans cette union, aucun regroupement humain ne pourrait exister. Cependant, il est assez fréquent de s’interroger sur le régime à adopter dans de ce type spécial de relations d’hommes à femmes. Entre le mariage et le pacte civils, quel est le meilleur lien ?

Le mariage et ses conséquences

Le mariage est l’engagement solennel d’un individu envers un autre. Celui-ci est une convention par laquelle les deux individus se lient d’une promesse de fidélité pour tout le restant de leur vie. Le mariage dans ce contexte est donc obligatoirement bilatéral, parce qu’il implique le consentement des deux partenaires. Cet engagement à de nombreuses conséquences, mais les plus importantes d’entre celles-ci reste : l’obligation de fidélité, l’obligation pour les deux conjoints de prendre soin des enfants issus de l’union, l’obligation de participer à l’épanouissement du ménage et bien d’autres conséquences découlant de celles précédemment énumérées.

 

Le PACS et ses conséquences

Le pacte civil de solidarité représente une forme atténuée d’engagement entre les individus.  Il est un contrat conclu par deux individus de sexe opposé ou non, en vue d‘organiser leur vie à deux.

Les conséquences de cet accord proviennent essentiellement le fait que la liberté de chacun des contractants, soit limitée seulement par les clauses du contrat.

Que faudrait-il choisir au final ?

Le mariage semble être la forme d’union la mieux encadrée et la plus sérieuse. Elle est malgré tout, celle qui défend le mieux les intérêts des contractants.