23 mai 2022

Tout savoir sur le metier d’assistant social

Dans nos différentes sociétés, plusieurs personnes sont sujettes à différentes formes de violences et de difficultés. A cet effet, l’assistant social est un travailleur social qui accompagne les communautés dans la gestion des troubles sociaux. Ce métier est très noble. Si vous voulez devenir assistant social, sachez qu’il vous faut faire une formation typique. Découvrez dans la suite tous les détails sur métier.

Formation au métier

Comme cela a été dit plus haut, pour exercer le métier d’assistant social, il existe une formation diplômante dédiée qui permet d’acquérir les notions nécessaires au travail. Ainsi, il n’existe qu’un seul parchemin qui puisse faire de vous un assistant social notamment le diplôme d’état d’assistant social. Il est obtenu après un cursus de trois années après l’obtention du baccalauréat.

Débouchés et promotions

Les populations devenant de plus en plus vieilles, ajoutées aux différents problèmes de l’enfance, rendent ce profil très recherché. En effet, en France où les maisons de retraite par exemple et les centres d’accueil pour enfants en difficultés sont pléthores, l’expertise d’une assistante sociale est indispensable. Vous avez donc de grandes chances de ne pas chômer en devenant assistant social. Cependant, il faudrait avoir de la vocation pour le social.

Métier de l’assistant social

Le métier consiste à accompagner des personnes vulnérables du point de vue financier, social, psychologique et physique à mieux se prendre en charge. Le spécialiste travaille avec ces personnes à accéder à une vie meilleure en les capacitant et en aidant à créer des conditions de vie favorables au bien-être. Les situations de difficultés que l’assistante sociale aide à gérer sont vraiment légion. Dans le domaine, on distingue deux grandes catégories. Il s’agit des assistants sociaux en charge d’activité spécifique (Milieu carcéral, milieu scolaire, milieu médical, etc.), et de ceux qui ont pour milieu d’intervention toute une zone géographique. C’est-à-dire par exemple des assistants sociaux exerçant à la mairie. Par ailleurs, il faut notifier qu’il est aussi possible au travailleur social en dehors du secteur public de bosser également dans le secteur privé.

Généralement les missions du travailleur social restent les mêmes, notamment écouter, apporter du soutien, proposer des solutions, orienter, jouer la médiation et accompagner jusqu’à la clôture du cas. Qu’il soit dans une juridiction, une école, un hôpital ou ailleurs, ses attributions se résument à  cela.

Rémunération

Pour commencer, il faut dire que la rémunération d’un assistant social n’est pas fixe tant dans le secteur public que dans le secteur privé. En effet, le salaire varie en fonction des structures, de la charge de travail, de la région couverte, etc. Cependant, en moyenne, le salaire d’un travailleur AS, fluctue entre un minimum et un maximum respectivement de 1500 et 2000 euros. Cependant, il faut aussi préciser que dans le secteur libéral, les choses sont différentes. L’assistant social qui crée son entreprise pourrait gagner mille fois plus en fonction de plusieurs facteurs, dont le succès de ses activités. Comme donc une entreprise agroalimentaire par exemple, il propose des services que des gens achètent et il calcule son chiffre d’affaires. La loi également, a prévu néanmoins les conditions et les différentes autorisations avec lesquelles cet exercice peut se faire.